Accueil > Actualités > A la une > « Je viens pour apporter quelque chose à la collectivité »

« Je viens pour apporter quelque chose à la collectivité »

Publié le dimanche 8 juillet 2018

Le vice-président du RDR à Abobo, Hamed Bakayoko a porté la nouvelle de sa candidature à la chefferie d’Abobo Baoulé pour bénéficier des ses conseils

Municipales à Abobo/ Hamed Bakayoko aux chefs traditionnels :
« Je viens pour apporter quelque chose à la collectivité »
Le vice-président du Rassemblement des républicains(RDR) chargé d’Abobo, Hamed Bakayoko continue ses consultations en vue des prochaines élections municipales à Abobo.
Après les guides religieux, notamment les imams, il a échangé avec les gardiens des us et coutumes d’Abobo-baoulé, d’Aboboté et d’Andokoi-Kouté.
C’est dans leurs tenus d’apparats que les chefs coutumiers des trois villages se sont mobilisés pour réserver un accueil digne du rang de leur hôte. Chefs de terre, notables, chefs centraux, vieux, femmes et jeunes, les uns et les autres voulaient voir et surtout écouter, Hamed Bakayoko. Au domicile du chef d’Abobo-Baoulé, le vice-President du RDR a remercié la chefferie pour cette marque de sympathie avant de donner la nouvelle de sa présence. « La formation politique dans laquelle je milite m’a demandé de me rapprocher d’Abobo. Les militants n’ont demandé de prolonger ce regard sur la gestion de la commune. Je viens avec beaucoup d’humilité, de respect et de considération vers vous pour vous porter cette nouvelle. Car, je sais que pour bien avancer, il faut confier certaines démarches au regard des gardiens des us et coutumes et tenir compte de leur avis », a-t-il indiqué. Selon lui, son positionnement dans la commune d’Abobo répond à un souci de donner à celle-ci ce qu’elle mérite après tant de sacrifices consentis pour la nation. « Je ne viens pas à Abobo pour ajouter un titre sur ma carte de visite. J’accepte de venir aux prix de beaucoup d’engagements et d’énergies à déployer. Parce que j’ai le souci du bien-être de tous. Je suis conscient des défis majeurs de développement qu’il y a à Abobo. Je viens au rendez-vous de l’union et non de la division et du déchirement. Je viens pour aider, pour apporter quelque chose à la collectivité. Je viens pour impulser quelque chose de nouveau. Je viens dans un esprit d’amour, de fraternité, d’affection et d’union », a-t-il annoncé. Pour lui, le soutien des chefs est important dans la réalisation de ce projet. Au nom de ses pairs, le chef d’Aboboté, Amancho, Aouanan Paul, a salué le ministre pour l’honneur à eux fait. La commune d’Abobo a besoin d’énergies nouvelles pour être débarrassée de tous les qualificatifs négatifs. « Beaucoup vont s’étonner de ce que monsieur le ministre de la Défense, à travers la décision de son parti vienne briguer un poste à Abobo. C’est le destin et vous ne pourrai pas y échapper. Abobo, commune cosmopolite, terre de fraternité, de générosité, d’accueil, monsieur le ministre, vous êtes chez vous et votre démarche nous agrée. En temps opportun vous le sentirez », a rassuré les chefs traditionnels.